ml valenciennois header

  • Accueil
  • Je suis un partenaire
  • A quoi sert la Mission Locale ?
Les missions locales, le service public pour l'accès à l'emploi et l'autonomie des jeunes 16 - 25 ans

screen shot 2018 04 30 at 103205

Les missions locales ont été créées à titre expérimental, en 1982, à la suite d’un rapport remis à Pierre Mauroy par Bertrand Schwartz, mais c’est la loi du 19 décembre 1989 de lutte contre l’exclusion professionnelle qui a donné une base législative à leur action. 

Depuis 1982, les missions locales accueillent, informent, orientent et accompagnent vers l’emploi et l’autonomie les jeunes de 16 à 25 ans sortis du système scolaire ou universitaire, inscrits ou non à Pôle emploi. 

Les services des missions locales sont entièrement gratuits.

Grâce à leur approche globale de l’accompagnement, les missions locales sont reconnues pour leur capacité à lever les obstacles de l’insertion dans l’emploi et dans la vie active.

Actrices de la politique de l’emploi et de l’insertion des jeunes, les missions locales entretiennent des relations privilégiées avec Pôle Emploi et avec les entreprises.

Présentes sur l’ensemble du territoire national avec plus de 6500 sites, les 445 missions locales exercent une mission de service public de proximité afin de permettre à tous les jeunes de 16 à 25 ans de surmonter les difficultés qui font obstacle à leur insertion professionnelle et sociale.

1,5 million de jeunes sont accompagnés, chaque année, par les missions locales. Près de 13 000 professionnels les accompagnent dans leur recherche d’emploi.

Depuis plus de trente ans, les missions locales ont développé un accompagnement global en direction des jeunes. Elles traitent l’ensemble des difficultés d’insertion : emploi, formation, orientation, mobilité, logement, santé, accès à la culture et aux loisirs. Cette approche globale est le moyen le plus efficace pour lever les obstacles à l’insertion dans l’emploi et dans la vie active.

Missions d’une Mission locale

Des offres de service à destination des jeunes de 16 à 25 ans

  • Repérer, accueillir, informer, orienter et accompagner les jeunes en élaborant avec chacun un parcours personnalisé vers l’emploi.
  • Mobiliser l’offre d’insertion disponible sur un territoire avec les partenaires locaux.
  • Soutenir les jeunes dans leur recherche d’emploi ainsi que dans leurs démarches d’orientation professionnelle, d’accès à la formation, à la santé, au logement, aux droits, à la citoyenneté et à la mobilité.
  • Préparer les jeunes candidats à une offre d’emploi, aider au maintien dans l’emploi (soutien matériel, médiation jeune-employeur) et accompagnement post emploi.
  • Au cours des entretiens, un conseiller aide le jeune à s’orienter et examine avec lui les moyens à mobiliser pour lever les freins à l’emploi.

Des offres de service à destination des entreprises :

  • Aider au recrutement grâce à l’analyse des besoins de l’entreprise, la proposition de candidats et la construction d’une réponse individualisée (type de contrat, aides mobilisables, formation…).
  • Accompagner dans l’emploi : suivi du jeune dans la phase d’intégration sur son poste de travail, bilans réguliers dans l’entreprise, médiation si nécessaire.
  • Valoriser les entreprises locales grâce à l’information des jeunes et des professionnels sur le secteur et les métiers exercés (visites, stages découverte des métiers, etc.) et la communication des bonnes pratiques de recrutement sur le territoire.
Organisation d’une Mission locale

Au plan national, il existe une instance gouvernementale et 2 organisations associatives du réseau :

  • Le Délégué Ministériel aux Missions Locales (DMML)
  • L’Union nationale des missions locales (UNML) regroupe les présidents de Missions Locales en tant qu’employeurs.
  • L’Association nationale des directeurs de missions locales (ANDML) contribue fortement à la professionnalisation du réseau.

À ces instances nationales, s’ajoutent, au niveau régional :

  • Les associations régionales des missions locales : ARML, parfois intitulées, comme en Rhône-Alpes, « URML », Union régionale des missions locales. Elles sont constituées des présidents des missions locales et assurent la représentation du réseau auprès des partenaires et financeurs régionaux (DIRECCTE et autres services de l’Etat, Conseils régionaux ou généraux…).
  • Une structure d’animation régionale, la plupart du temps co-financée Etat, Régions, Missions locales, vise l’animation et la professionnalisation des acteurs des missions locales, l’organisation des échanges et des ressources. Les structures porteuses de l’animation régionale sont de différentes natures : ARML, CARIF, OREF… Les animateurs régionaux de ces structures ont également créé une association professionnelle des animateurs régionaux (APAR).

Pour remplir leur fonction d’accompagnement des jeunes pour une insertion durable, les missions locales développent des partenariats et les contractualisent avec les services et les institutions en charge des questions relatives à l’orientation, à la formation, à l’emploi, à la santé, au logement, à la mobilité, à la citoyenneté, aux sports, aux loisirs et à la culture.

Depuis 2008, une convention pluriannuelle d’objectifs (CPO) est signée entre l’Etat et chaque mission locale. Cet outil unique de conventionnement permet la négociation d’objectifs, de moyens et de résultats, au regard d’un diagnostic partagé des besoins du territoire pour l’accès des jeunes à l’emploi.